L E   C A R Ê M E






"Ce n'est pas seulement de pain que l'homme doit vivre...."  (Luc 4,4-5)

Le temps du Carême durant 40 jours comme Jésus qui a passé 40 jours au désert...
un chemin à parcourir qui nous mènera à la grande Fête pascale...



*



           

Ce temps nous rappelle les quarante jours du Christ au désert mais aussi les quarante années que le peuple juif passa en exil avant d’entrer sur la Terre promise. 

Durant ce temps l’Église nous invite à nous préparer à la grande fête de Pâques qui commémore la Résurrection du Christ, venu libérer tous les hommes du poids de leurs entraves et proposer l’amour à tous.

Le Carême n’est pas seulement un temps de sacrifice ou de pénitence, c’est avant tout une invitation à nous concentrer sur l’essentiel : Jésus-Christ. 

Mais garder ses yeux sur Lui, le suivre et l’imiter, est exigeant. Cela demande de choisir entre la vie d’amour que propose le Christ et nos petits égoïsmes... 


Le Carême est un temps pour revenir à l’essentiel et considérer le superflu et l’accessoire à leur juste place. Faire pénitence c’est se détacher de ce qui nous retient, s’ouvrir aux autres et se convertir au Christ pour accéder à la vraie liberté d’aimer comme Lui nous a aimé jusqu’à donner sa vie.

Le Mercredi des cendres (10 février) entrée en Carême :   en imposant les cendres sur le front de chacun des assistants, le prêtre dit :

                                                "Convertissez-vous et croyez à l'Evangile."  Marc 1,15
 

QU’EST-CE QUE LA CONVERSION ?

Se convertir veut dire se réconcilier avec Dieu, s’éloigner du mal, pour établir une relation d’amitié avec le Créateur.

Cela suppose de se laisser aller au repentir et à la Confession de tous nos péchés.

Une fois rétablis dans la grâce, nous devons prendre la résolution de changer de l’intérieur...


Vivre le Carême, c'est une marche personnelle vécue en Eglise, c'est un itinéraire de foi.
            Celui qui met tout son espoir en Dieu, Dieu lui pardonnera, le bénira et l'accompagnera...

Si on vit bien le Carême, on doit obtenir une authentique et profonde conversion personnelle, et nous préparer de cette manière à la plus grande fête de l’année : 

le dimanche de la Résurrection du Seigneur

le Dimanche  1er avril 2018


Donne-nous, Seigneur, un coeur nouveau,
mets en nous, Seigneur, un esprit nouveau.

 

Rendons grâce au Seigneur pour ce temps privilégié de l’année qui nous est donné pour revenir à Lui !

Chaque jour prions  de tout notre coeur...


Le Carême est un temps d’espérance.  C’est un chemin de l’esclavage vers la liberté, un chemin d’espérance s’inscrivant dans le plan de salut de Dieu qui veut pour son peuple la vie et non la mort. »

Le pape a insisté sur la réponse d’amour et de liberté à apporter au don de Dieu, par les sacrements, la prière, l’adoration: « Ainsi, la Pâque de Jésus, son exode, nous ouvre la route vers la vie éternelle : par le don de sa vie, nous sommes sauvés de l’esclavage du péché. Mais, le don de notre salut est une histoire d’amour, d’où la nécessité de notre « oui » et de notre participation. Si Jésus nous donne l’eau vive de son Esprit, il nous incombe d’aller boire à sa source dans les sacrements, dans la prière, dans l’adoration. »

Pape François


JOYEUX ET SAINT CARÊME